« Le chien, cet animal qui nous échappe » - Audrey Ventura - le Maître des Lieux

« Le chien, cet animal qui nous échappe » Audrey Ventura

17,33 €

« Le chien, cet animal qui nous échappe » est un livre qui s’adresse à tous. Le chien et son humain y sont traités dans la réalité des difficultés du quotidien de notre société en perte totale de lien avec la nature et l’animalité. Les conseils et la bienveillance de l’auteure, tout comme ses coups de gueule, vous feront un bien fou.

Audrey Ventura est une Comportementaliste canin & félin renommée et établie à Valenciennes. Cynoconsult, la société qu’elle a fondée, veille à l'éducation et à la rééducation soucieuse du bien-être de l’animal et de sa psychologie.

Bien au-delà d'un livre sur l'éducation ; pour ceux qui veulent faire mieux, faire autrement, faire juste, faire avec parfois ou accepter de faire sans. Une lecture indispensable pour avancer à côté de son compagnon, échanger, partager et enfin le comprendre. Un livre merveilleux qui devrait être obligatoirement lu avant toute adoption.

Note de l'auteure :

« J’ai voulu écrire ce livre pour tous les gardiens de chiens, les chevronnés comme les novices. Cet ouvrage compile une quarantaine d’articles de fond écrits au gré de mes observations dans mon travail quotidien. Les interrogations de mes clients et le résultat des études comportementales ont également motivé certains thèmes qui amèneront peut-être les humains à envisager leur animal autrement. Lorsque j’écris « envisager leur animal autrement », je ne doute pas de l’affection que les humains portent à leur chien. La plupart du temps, les problèmes qui surviennent ne sont pas le fruit du manque d’affection mais bien le fait de l’ignorance des besoins fondamentaux de cet animal qui partage pourtant la maison de l’homme depuis des millénaires.
Au delà du chien, j’ai souhaité aussi m’adresser à mes propres congénères. De plus en plus, je constate à quel point l’humain s’éloigne de la Nature, de sa propre animalité et combien il perd son empathie et son sens de l’observation. Son incompréhension du chien va de paire avec son éloignement des choses simples et naturelles, lequel s’accompagne souvent d’une distanciation avec son propre instinct. Je l’observe régulièrement dans mes séances : les relations homme-chien les plus fortes sont toujours le fruit d’un lâcher-prise humain. Est-ce l’homme qui se trouve pour pouvoir trouver son chien ? Est-ce en trouvant son chien que l’homme se trouve ? Il est aujourd’hui indéniable pour moi qu’au terme d’un cheminement plus ou moins long, arrivé à son terme pour certains mais abandonné par d’autres, le chien aide son humain à devenir une meilleure version de lui-même. »

Quantité